Stella Pace

État d’âme

Sculpture et œuvres sur papier

Avec la participation du poète Serge Patrice Thibodeau, FIP 2016

Biographie

Stella Pace est une artiste qui vit et travaille à Montréal. Elle détient un baccalauréat en arts visuels de l'Université Concordia (1997). Son travail a été présenté au Canada et l'étranger, dans des musées, des centres d'artistes, des galeries publiques et privées, ainsi que dans le cadre de foires internationales. Elle a à son actif plus d'une soixantaine d'expositions collectives et autant d'expositions individuelles, notamment, à la Galerie Miriam Shiell Fine Art (Toronto), au Musée du Bas St-Laurent (Québec), et à la Galerie One Blue Sphere (Pays-Bas). Stella Pace a collaboré à deux livres d'art avec le groupe Xylon-Québec (Du Blanc au Noir, Les Feux sacrés) et a réalisé trois livres d'artiste (Génocide, Les Hommes du Foro, et Sculpture).

Elle a participé au documentaire (La Maison des Rêves/The House of Dreams) du réalisateur Guy Spring (1998). Ses oeuvres se retrouvent dans plusieurs collections privées et publiques dont à la Banque Nationale, Holcim Canada, Bibliothèque et Archives nationales de Québec et la collection Loto-Québec. Stella Pace a obtenu une bourse de soutien de la Sodec (2015 et 2016) une bourse de création de la fondation G. Laoun (2006) et a participé à plusieurs séjours en résidence d'artistes, notamment au Grave (Victoriaville), à Open Studio (Toronto), et à l'atelier de l'Ile (Val-David). Elle est représentée par la Galerie Miriam Shiell de Toronto.


Démarche artistique

Les séries de dessins de Stella Pace servent souvent de point de départ à des installations regroupant collage, peinture et installation sculpturale; Réfugiés (2000) Génocide (2005) Enfants Soldats (2010), Guerrier (2015). Sa pratique bidimensionnelle prend forme dans des oeuvres sur papier (collagraphie, dessin, impression numérique) de très grandes dimensions: Famille (2006), Têtes (2009), Portrait (2012), Combat (2015). L'artiste cherche à exprimer une émotion qui atteint la fibre de l'expérience humaine. Son oeuvre est crue, issue de la nécessité de créer. "Son approche de l'art se fonde sur l'importance d'un engagement avec les matériaux mêmes et la réalité absolue. Ce qui l'intéresse en premier lieu, ce sont les qualités physiques du médium et la mutabilité des matériaux. Stella Pace n'est pas intéressée à une sculpture qui peut être dissoute dans un nombre infini d'apparence, peu importe si cela se communique facilement à première vue. Son oeuvre recherche plutôt les apparences positionnées et découvre qu'il s'agit du passage vers l'être. La façon d'être de ses personnages est vue à la manière d'une langue étrangère que l'on entend, mais que l'on ne comprend pas". Cet extrait est tiré du catalogue La masse des condamnés, écrit par René Detroye, marchand d'art.

État d’âme, 2016

Techniques mixtes sur papier Arche / 65 cm X 43 cm



Peoples, 2000-2015

Vue partielle de l’exposition 2, "État d’âme"

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant