Liste d'archives

  • 02Octobre

    Guillaume Massicotte

    Du 2 Octobre 2016 au 4 Décembre 2016

    Pétard des bois

  • 02Octobre

    Stella Pace

    Du 2 Octobre 2016 au 4 Décembre 2016

    État d'âme

  • 02Octobre

    Gilles Deveault

    Du 2 Octobre 2016 au 20 Novembre 2016

    Saudade

  • 23Juin

    Biennale nationale de sculpture contemporaine

    Du 23 Juin 2016 au 9 Septembre 2016

    Le Meilleur des mondes

  • 17Avril

    Transgénèse

    Du 17 Avril 2016 au 29 Mai 2016

    Duo AZed / France Arseneault et Aimé Zayed

  • 17Avril

    UN M2 d'IMAGINAIRE VOYAGEUR

    Du 17 Avril 2016 au 29 Mai 2016

    Commissaire : Le poète Pablo Poblète

  • 21Février

    Barbara Claus

    Du 21 Février 2016 au 3 Avril 2016

    Installation

  • 21Février

    Carl Bouchard

    Du 21 Février 2016 au 3 Avril 2016

    Un compromis raté et Des collections incomplètes d'exactitudes

  • 21Février

    Guylaine Chevarie-Lessard

    Du 21 Février 2016 au 3 Avril 2016

    Loin du bruit du monde, volet III

  • 08Novembre

    NATHALIE VANDERveKEN

    Du 8 Novembre 2015 au 13 Décembre 2015

    Doublure

    Après m’être consacrée à travailler dans le domaine de l’estampe, j’ai entrepris au cours des trois dernières années une série de recherches et d’explorations m’amenant à me distancier d’un savoir-faire et de méthodes soigneusement acquises. Cette liberté nouvelle m’a conduite à convertir l’atelier en espace d’expérimentation et de découverte dans lequel mon corpus s’est construit à partir de nouveaux gestes et de nouveaux matériaux.

  • 08Novembre

    HÉLÈNE LATULIPPE

    Du 8 Novembre 2015 au 13 Décembre 2015

    Broderie sur lignes de code

    La mémoire enregistre les évènements à sa façon, les oublie, les modifie selon ses caprices et les déforme en pure fabulation. Cette faculté envoie les souvenirs dans des rubriques nommées témoin, impression, trace, repère, cicatrice, réminiscence, engramme. Elle leur superpose des humeurs, des sons et des odeurs. Elle les cache sous différents points de vue, sous divers angles de perception. Elle est vive, sélective, affective, associative.

  • 20Septembre

    Louise Prescott

    Du 20 Septembre 2015 au 25 Octobre 2015

    Tout ce qui... s'intille

    L’exposition présentée porte sur la nature dans ses aspects les plus diverses autant de l’inquiétant que de l’enchanteur. Des fonds marins à la voûte céleste, dans son environnement immédiat comme en des contrées éloignées, l’artiste cherche les images qui la fascinent et qui la portent à la rêverie. Sa peinture est gestuelle, intuitive et puissamment évocatrice.


    Louise Prescott vit et travaille à Montréal. Chercheure, auteure et artiste visuelle professionnelle depuis 1985, elle est docteur en études et pratiques des arts et membre de l’Académie Royale des arts du Canada. Ses œuvres ont été présentées au Canada, en Europe et aux États-Unis et plusieurs font partie de collections publiques et privées d’ici et d’ailleurs.

  • 20Septembre

    Juan Ramon Lemus

    Du 20 Septembre 2015 au 25 Octobre 2015

    À propos du silence, un métalangage du corps

    Art numérique, gravure, monotype, des photographie, video

    Le point de départ de l’exposition est une série de monotypes où les lettres H, h, x, Xe et les éléments nuages, escaliers, taches, raies et points de suspension dialoguent dans la composition en guise d’onomatopées. Ils énoncent le sens du dramatique, du silence forcé, celui qui supporte le dialogue interne, la tension qui précède l’explosion des émotions.

    L’artiste vit et travaille à Chiapas au Mexique. Juan Ramón Lemus se dédie à la peinture dans les années quatre-vingt pour ensuite explorer différents médiums d’expression. L’artiste a exposé au Mexique et plusieurs endroits dans le monde. Honoré à quelques reprises pour l’excellence de son travail, ses œuvres font partie de collections publiques et privée.

  • 20Septembre

    D'ENCRE ET D'ACIER, AINSI SOIS-TU

    Du 20 Septembre 2015 au 11 Octobre 2015

    INSTALLATION POÉTIQUE ET MULTIMÉDIA de Lise Barbeau et Denis Dion à la mansarde

    Avec les écrivains/poètes

    Paul Dallaire, François Désaulniers, Sébastien Dulude, Monique Juteau, Guy Marchamps, Rita Painchaud et Christiane Simoneau

  • 21Juin

    Biennale internationale d'estampe contemporaine

    Du 21 Juin 2015 au 6 Septembre 2015

    300 œuvres, 57 artistes, 26 pays

  • 12Avril

    Ferme ta boîte

    Du 12 Avril 2015 au 31 Mai 2015

    Presse-Papier

    Ce projet a été initié par la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois- Rivières lors du colloque Imaginarium de 2013. Après le succès remporté, Ferme ta boîte s’étend cette année à l’international, pour en faire un projet d’œuvres imprimées évolutif, collectif et ludique utilisant différentes techniques d’estampe. À ce jour, plus de 300 artistes participent. Ils proviennent de la France, de la Belgique, du Brésil, de la Colombie, de Cuba, de la Serbie, de l’Italie, du Maroc, des États-Unis et du Canada, de toutes les régions du Québec, y compris la Mauricie. L’exposition à la Galerie d’art du Parc s’inscrit dans le cadre du colloque Melancholia 2015, réalisée en étroite collaboration avec le département de la philosophie et des arts de l’Université du Québec de Trois- Rivières. La partie du projet au Québec est encandrée par Jo Ann Lanneville, artiste et présidente de la BIECTR et en Belgique par Kikie Crêvecoeur, artiste et professeur de gravure à l’Académie Boitsfort, Bruxelles.

  • 12Avril

    Déplacements - La suite

    Du 12 Avril 2015 au 31 Mai 2015

    DIANE T. TREMBLAY

    La démarche de l’artiste s’inscrit dans le temps du faire, d’un regard critique sur ce qui arrive autour de nous: la pollution, les phénomènes météorologiques, l’espèce humaine qui semble menacée. Elle évoque la nature et son influence sur l’humanité, la transformation, l’éphémère, la fragilité, elle questionne le matériau qui l’amène en dehors du cadre. Certaines œuvres sont des bas-reliefs créés par la manipulation du papier. D’autres occupent l’espace avec des volumes en papier au sol.

    Diane T. Tremblay vit et travaille à Montréal. Elle enseigne les arts visuels depuis 1992, tout en poursuivant en parallèle sa pratique artistique. Elle a à son actif de nombreuses expositions solos et collectives. Ses oeuvres font parties de collections publiques et privées.

  • 22Février

    POUR EN FINIR AVEC LE NOIR ET LE BLANC

    Du 22 Février 2015 au 29 Mars 2015

    MEMBRES DE L'ATELIER PRESSE-PAPIER

    Suzie Allen, Geneviève Baril, Alejandra Basanes, Aline Beaudoin, Karine Beaulieu, Louise Boisvert, Isabel Boucher, Jérémie Deschamps Bussières, Denis Charland, Audrey Charron, Louise Courchesne, Marie-Jeanne Decoste, Lise Drolet, Isabelle Dumais, Frédérique Guichard, Émilie Guilbault, Valérie Guimond, Louise Hallé, Guy Langevin, Jo Ann Lanneville, Catherine Lapointe, Patricia Bouffard-Lavoie, Fontaine Leriche, Élisabeth Mathieu, Louise-Hélène Mathon, Valérie Morrissette, Benoît Perreault, Nicole Schlosser et Winji ont joué le jeu en créant des œuvres toutes en nuances de gris, de noir, de blanc et de rouge.

    Fondé en 1979, l’Atelier Presse Papier est un centre d’artistes dédié à l’estampe contemporaine. Il offre aux artistes professionnels, un lieu, et des moyens facilitant la recherche, la création, la production et la diffusion de l’estampe sous ses différentes formes.

  • 22Février

    Huis clos

    Du 22 Février 2015 au 29 Mars 2015

    BERNARD-ALEXANDRE BEULLAC

    Les sculptures présentées sont l’expression d’une rencontre entre l’inanimé et la vie, qui se décline dans une série d’ambivalences : Inertie /mouvement, aspect abouti/expérimental, sacré/banal. En faisant cohabiter ces idées contraires, l’artiste cherche à annuler la frontière entre ce qu’il y a de matériel et d’immatériel et interroge les limites de l’art : jusqu’où la matière peut-elle exprimer l’immatériel? De quelle manière l’expression sensible peut-elle rejoindre la rigueur conceptuelle? Son travail relève d’un esthétisme à la fois abouti et expérimental, d’une idée primitive et contemporaine, apportant une réponse plastique face aux enjeux contradictoires de l’art.

    Vivant et travaillant à Québec, Bernard-Alexandre Beullac a plusieurs expositions à son actif et ses œuvres se retrouvent dans des collections publiques et privées.

  • 28Septembre

    Écho de Woolloomooloo

    Du 28 Septembre 2014 au 7 Décembre 2014

    Julianne Joos

    Artiste multidisciplinaire Julianna Joos marie l’estampe, la création numérique, création textile, tissage jacquard dans ses installations à la galerie. Elle explore, joue avec le positif et le négatif de l’œuvre présentée. En tournant doucement sur elles-mêmes, les chauves-souris tissées suspendues dans l’espace, présentent tour à tour leur côté positif et leur envers, comme le bien ou le mal.

    Julianna Joos vit et travaille à Montréal où elle a fait un baccalauréat en art à l’Université Concordia, une maîtrise ès art à l’université du Québec à Montréal, et des stages en tissage jacquard. Au cours de ses 30 années de pratique artistique, elle a diffusé ses œuvres au Québec et à l’étranger. Bourses, prix, mentions ponctuent sa carrière et ses œuvres font partie de collections publiques et privées.

  • 28Septembre

    Va-et-vient

    Du 28 Septembre 2014 au 7 Décembre 2014

    José Luis Torres

    Dans son travail, José Luis Torres cherche à stimuler le rapport qui est établi entre le lieu d’accueil, l’œuvre et l’individu qui interagit. Sa pratique, qui concerne surtout la sculpture, est essentiellement motivée par des détournements de sens et des gestes simples posés sur des objets et des matériaux modestes issus de nos environnements familiers. Argentin d’origine, l’artiste vit, réside et travaille au Québec. Il a fait ses études en art et en architecture à l’école Supérieure des Beaux-Arts et à l’Université Nationale d’Architecture à Cordoba, Argentine. Il a présenté ses œuvres principalement au Canada, en Argentine et en Europe. Il participe depuis de nombreuses années à des symposiums, des événements en art. Ses œuvres font partie de collections d’ici et d’ailleurs.

  • 19Juin

    Biennale nationale de sculture contemporaine 2014

    Du 19 Juin 2014 au 31 Août 2014

    PerdrePIED Exposition canadienne avec volet international 25 lieux d'intervention +++ d'artistes nationaux et internationaux Sculptures inédites perdrePIED... déséquilibre, vertige, chute, pirouette, rebondissement, envol. Losing one’s footing... imbalance, dizziness, fall, pirouette, rebound, takeoff...
  • 01Juillet

    Événements satellites de la BNSC

    Du 1 2014 au 31 Juillet 2014

    Du 1er au 31 juillet 2014, des interventions artistiques à perdrePIED dans 6 vitrines du centre-ville de Trois-Rivières. Le 18 juillet dès 19h, soirée performative rues Notre-Dame et des Forges.
  • 27Avril

    Sean Rudman

    Du 27 Avril 2014 au 1 Juin 2014

    Oeuvres récentes

    Depuis quelque temps, la création artistique de Sean Rudman tourne autour de deux volets d’une même exploration. L’incarnation du visuel par "l’immédiateté de l’expérience" et "le souvenir de l’émotion dans la tranquillité". Les œuvres réalisées devant le sujet reflètent le désir de se faire happer par le "réel" dans toute la force et la richesse de sa présence.

  • 27Avril

    Gilles Roux

    Du 27 Avril 2014 au 1 Juin 2014

    Galerie / Portraits d’artistes / Nudes --- Pour l’artiste "la photographie est un art mère comme la science pure et la poésie. Elle a donné naissance au cinéma et à la télévision. Les photographies sont des peintres de la lumière et des travailleurs du temps. En cumulant ses fractions de secondes au cours de sa vie, un photographe ne préserve que quelques minutes de son existence. Elle est pourtant là, comme dans un code génétique, un concentré d’émotions et d’histoire, autant de clés de mémoire."

  • 23Février

    Véronika Horlik

    Du 23 Février 2014 au 13 Avril 2014

    Le travail de sculpture de Véronika Horlik met en valeur la matérialité de la céramique en forçant une relation entre objet et image, et en jouant sur notre compréhension de l’objet quand elle se retrouve en relation contiguë avec une représentation bidimensionnelle. Ses céramiques sculpturales s’inspirent de son expérience de travail en reboisement dans le Nord canadien. L’image de matières organiques calcinées provient de paysages forestiers appelés « burns » : Terres doublement dévastées soumises à la coupe d’arbres et ensuite au feu de forêt. Dans ces terrains de sylviculture brûlés, jonchés de débris de coupe d’arbres nommée « slash », l’incursion industrielle côtoie les forces et la beauté de la nature. Dévastés et magnifiques à la fois, ces lieux offrent un regard singulier sur les phénomènes de destruction et du perpétuel renouveau. Issus de la forêt, ces phénomènes interpellent l’artiste en tant que métaphore de la condition humaine.
  • 23Février

    Hélène Roy

    Du 23 Février 2014 au 13 Avril 2014

    La démarche de l’artiste est intrinsèquement liée au temps et à la sérialité. Le temps, assise fondamentale de sa création, sert de trame de fond au développement de la plupart de ses projets. La multiplicité, la série expriment la précarité, le passage d’une image à une autre image. L’artiste Hélène Roy pousse l’image à se renouveler sans cesse, à donner le souffle à la suivante. Dans les œuvres présentées, elle travaille sur son ombre traquée par sa caméra. Ces empreintes fugitives, vulnérables et éphémères signalent sa présence ici, maintenant. À partir de ces ombres piégées, l’artiste s’installe à l’ordinateur et tente de faire surgir de nouveaux accords entre de nombreuses dissonances.
  • 10Novembre

    Sonia Martineau

    Du 10 Novembre 2013 au 15 Décembre 2013

    INFÉRENCE INQUIÉTANTE /// Photographie numérique - L’artiste propose une série de photographies ayant pour sujet des déambulations réalisées, pour la plupart, au sein de la ville de Trois-Rivières. Ces photographies, prises à l’aide d’une caméra fixée au pied de l’artiste, modifient de façon aléatoire la réalité des lieux arpentés. Des images déstabilisantes où les limites technologiques établissent un dialogue certain entre l’environnement vu par tous et le passage de chacun dans ces mêmes lieux.
  • 10Novembre

    Akiko Sasaki

    Du 10 Novembre 2013 au 15 Décembre 2013

    RÉFLEXIONS SPÉCULAIRES /// Installation - Ce projet d’exposition implique à la fois des explorations pratiques et des réflexions théoriques sur l’optique et la perception visuelle. Les découvertes de l’optique ont transformé notre perception du monde et grandement influencé la pensée philosophique, la psychologie et la sociologie, en particulier sur les notions de réalité, virtualité, illusion, etc. Dans son travail, le verre devient médium de réception, transformation et diffusion des informations
  • 10Novembre

    Pablo Polète

    Du 10 2013 au 14 Novembre 2013

    PSYCHO-PORTRAITS /// Mosaïque de 365 dessins - Poète Franco-chilien, artiste en arts visuels, conférencier, membre de la Francophonie Internationale. "Chacun des tableaux de l’artiste constitue un enjeu sérieux, entre humour et rigueur, entre chaos et ordre provisoire, dans le bouleversement, dans le mélange des plans. Et, en face de ce jeu, le regard est invité à se promener, à s’égarer. " Extrait du texte de Gilbert Lascault. historien d'art, écrivain, Paris
  • 22Septembre

    Fais de vastes rêves

    Du 22 Septembre 2013 au 27 Octobre 2013

    Isabelle Dumais Le rêve. La cruauté. Les démons qu’on cherche à maîtriser. Ceux qu’on ne maîtrise pas. L’apparition et la disparition de l’être. L’inconscient. Les désirs. Le repos. L’espace et le corps qu’on habite comme on peut. Et la peinture de tableaux comme mise en scène de ces enjeux… L’artiste s’intéresse principalement au lieu, à l’espace, au silence, au rêve. À la beauté comme à la cruauté que peuvent revêtir ces expériences.
  • 22Septembre

    Morceaux urbains

    Du 22 Septembre 2013 au 27 Octobre 2013

    Karole Biron Ses installations sculpturales et photographiques s’emploient à transformer et remodeler des environnements, à l’aide de détails architecturaux, urbains et objets quotidiens, sollicitant quelques fois le corps dans l’expérimentation. Ses interventions explorent des concepts de lieu public/privé, de frontière intérieure/extérieure, de territoire et d’échelle, dans un intérêt soutenu pour l’architecture.
  • 16Juin

    8e Biennale internationale d’estampe contemporaine

    Du 16 Juin 2013 au 8 Septembre 2013

    La Galerie d’art du Parc présente la 8e Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières du 16 juin au 8 septembre 2013 - La population et tous les artistes, collectionneurs, amateurs d’art sont conviés à venir découvrir tout l’été les 330 oeuvres réalisées par plus de 50 artistes provenant d’une vingtaine de pays dans les quatre lieux reconnus du centre-ville soit : la Galerie d’art du Parc, le Centre d’exposition Raymond-Lasnier, le Musée Pierre-Boucher et l’Ancienne gare ferroviaire. www.biectr.ca
  • 21Avril

    Épingler le temps

    Du 21 Avril 2013 au 2 Juin 2013

    Louise Boisvert - Techniques mixtes / L’artiste Louise Boisvert questionne la situation de l’homme par rapport à l’univers et aux technologies récentes. Elle traite de l’identité, du territoire et du réseau. L'exposition Épingler le temps aborde la notion de rythme tantôt lent et tantôt effréné qui nous habite. L’artiste combine des techniques rudimentaires comme le bois gravé, le collage, l'assemblage à l'image numérique, ce qui lui permet d'alterner d'un rythme à l'autre, soit de la réflexion à la production. Louise Boisvert vit et travaille en Mauricie.
  • 21Avril

    Urbanica

    Du 21 Avril 2013 au 2 Juin 2013

    Laurier Bérubé - huile sur toile / A Le cheminement artistique de Laurier Bérubé est imprégné de l’importance et du rôle déterminant que le monde de la nature joue dans nos sociétés modernes et de la précarité de celui-ci, causée par une civilisation débridée qui fait souvent abstraction des lois immuables qui le régissent. Des structures de la nature qui figurait dans sa peinture, l’artiste a transité aux structures qui façonnent la vie urbaine, aussi bien au sens concret et physique qu’aux plans de la connaissance et de la conscience. Né à Cabano dans le Témiscouata, Laurier Bérubé vit et travaille à Deschambault au Québec.
  • 24Février

    Pandore revisitée

    Du 24 Février 2013 au 7 Avril 2013

    Monique Sarfati


    D’une boîte à l’autre, c’est un dialogue imprévu, ouvert sur l’imaginaire. Des mondes jaillissent de ces frontières de bois et offrent leurs histoires, subversives, touchantes, drôles. Les boîtes de Monique Sarfati sont porteuses de sens et de mémoire. Cela relève de l’archéologie ethnographique.

    Née au Maroc, Monique Sarfati vit et travaille à Montréal après avoir vécue en Afrique et en Europe. Spécialiste en études latino-américaines, elle se consacre totalement à l’expression artistique depuis 2006.

    Voici quelques pistes pour entrer dans les œuvres de Monique Sarfati. Pistes à compléter par chacun, chacune qui regarde et écoute ce que leur dit l’œuvre regardée…

    Il est important de rappeler que la mort pour les latinos est un sujet abordé quotidiennement, qui fait partie intégrante de la vie.

  • 24Février

    Gratte Pellicule

    Du 24 Février 2013 au 7 Avril 2013

    Benoît Perreault

    Fasciné par le dessin, la bande dessinée et le dessin animé, sa formation en art à l’UQTR l’a conduit à s’intéresser plus particulièrement à la gravure.

    L’exposition GRATTE PELLICULE de Benoît Perreault présente ses plus récentes expérimentations en gravure sur bois. L’artiste met à jour une pratique plus éclatée du médium, met en valeur l’étude du support, ses possibilités formelles et graphiques et met en lumière le raffinement du trait, le mode de présentation et le rapport entre la matrice et l’œuvre imprimée.

  • 30Septembre

    40 ANS DE PASSION ET DE CRÉATION CARRÉMENT INUTILE / ABSOLUMENT ESSENTIEL

    Du 30 Septembre 2012 au 9 Décembre 2012

    40 ANS DE PASSION ET DE CRÉATION

    Du 30 septembre au 9 décembre 2012

    40 ans de Passion et de création 1972-2012 / Carrément inutile / Absolument essentiel - Exposition - volet relève
    Ils sont 11 artistes en début de carrière à fermer les célébrations du 40e anniversaire de la Galerie d’art du Parc. Ces artistes ont joué de façon singulière le jeu en s’inspirant de la thématique "Carrément inutile / Absolument essentiel" et en utilisant l’élément «40». Les résultats obtenus témoignent de la nécessité de créer, de l’importance du temps, de la mémoire, des perceptions, de l’individualité, des célébrations, de la cohabitation, du dialogue, des remises en question, de la cohésion et de l’équilibre dans nos façons de faire.
  • 21Juin

    Biennale nationale de sculpture contemporaine

    Du 21 Juin 2012 au 2 Septembre 2012

    5e édition : GREFFÉ/GRIFFÉ

    Exposition canadienne avec volet international

    GREFFÉ/Griffé

    Trois-Rivières, Québec, Canada

    21 juin au 2 septembre 2012

    … Des plaisirs à découvrir …

    EXPOSITION NATIONALE RÉUNISSANT 11 ARTISTES

    VOLET INTERNATIONAL – CANADA – ITALIE – MEXIQUE

    TROIS CENTRES D’EXPOSITION

    ÉVÉNEMENTS SATELLITES

    ACTIVITÉS D’EXPÉRIMENTATION

    EXPOSITIONS PARALLÈLES

  • 26Avril

    Exposition des finissants en arts plastiques

    Du 26 Avril 2012 au 3 Juin 2012

    Exposition des finissantes en arts de l’UQTR

    Exposition des finissantes en arts de l’UQTR

    Les finissantes du baccalauréat en arts visuels du département de Philosophie et des Arts de l’Université du Québec à Trois-Rivières présentent l’exposition « Fil de femmes hybrides».

  • 19Février

    CARRÉMENT INUTILE / ABSOLUMENT ESSENTIEL

    Du 19 Février 2012 au 15 Avril 2012

    40 ans de passion et de création

    CARRÉMENT INUTILE / ABSOLUMENT ESSENTIEL

    40 ans de passion et de création

    Ils sont 14 artistes professionnels aguerris à ouvrir les célébrations du 40e anniversaire de la Galerie d’art du Parc. Ces artistes ont joué le jeu en s’inspirant de la thématique «Carrément inutile / Absolument essentiel» et en utilisant l’élément «40». Les résultats obtenus témoignent de leur passion de créer, du temps et de ses pièges, du passage, du parcours, des paradoxes, de la symphonie et des jeux de la vie. L’incroyable diversité des formes proposées, l’ampleur des champs explorés et des sujets traités, l’ingéniosité des propositions abordées avec poésie, humour et ironie surprennent, questionnent et nourrissent les visiteurs de la tête aux pieds.

  • 13Novembre

    Le souffle des allèles...

    Du 13 Novembre 2011 au 18 Décembre 2011

    Isabelle Clermont

    Au cœur de la cellule, les gènes détiennent le code de la création d’un être vivant. Pour chaque gène destiné à fabriquer une des pièces du puzzle, correspond une multitude d’allèles qui confèrent à chacun ses caractères distincts tels que la couleur et la forme.

    En travaillant de concert avec son souffle de vie, c’est dans l’échographie de la vie sous toutes ses formes et ses contrastes que nous convie Isabelle Clermont par son installation.

    Baccalauréat en arts plastiques à l’Université du Québec à Trois-Rivières en 2006, maîtrise en arts visuels avec mémoire à l’Université Laval en 2009, Isabelle Clermont a déjà un parcours artistique bien rempli. Expositions solos et collectives, performances et événements, créations et participations à des livres d’artistes, oeuvres dans des collections, bourses et mentions figurent dans son bagage artistique.

    www.isabelleclermont.com
  • 13Novembre

    Présence

    Du 13 Novembre 2011 au 18 Décembre 2011

    Evelyne Boutet

    Acrylique et dessin

    L’essentiel et l’être sont les pôles de cette exposition. Le choix des animaux sauvages s’explique par le fait qu’ils permettent à l’homme de percevoir la vie sans artifices, sous un angle terre-à-terre, sans association aux possessions matérielles. Il n’y a que l’être. Ils sont associés aux climats, aux besoins primaires et donc à la Terre. Éloignées des villes et des acquis, les bêtes sauvages reflètent la survie, la fragilité de la vie, la force du corps vivant.

    Artiste de la relève, Évelyne Boutet a obtenu son baccalauréat en arts plastiques à l’Université du Québec à Trois-Rivières en 2006. Elle a quelques expositions individuelles et collectives à son actif. Elle a également reçu deux bourses et une mention.

  • 13Novembre

    Greffons

    Du 13 2011 au 25 Novembre 2011

    Activité philanthropique de sensibilisation

    LA BNSC ET LA GAP PRÉSENTENT

    GREFFONS

    DU 18 SEPTEMBRE AU 27 NOVEMBRE 2011

    PLUS DE 200 ARTISTES, ARTISANS, ORGANISMES ET ENTREPRISES ONT ACCEPTÉ AVEC ENTHOUSIASME ET MAGNANIMITÉ NOTRE INVITATION D’INTERVENIR EN GREFFANT DES OBJETS DE LEUR CRU SUR LE QUARTIER DE BÛCHE QUE NOUS LEUR AVONS PRÊTÉ. CETTE IMPRESSIONNANTE CRÉATION COLLECTIVE IMPLIQUANT LE MILIEU ARTISTIQUE ET LE MILIEU DES AFFAIRES SERA PRÉSENTÉE À LA GALERIE D’ART DU PARC DE TROIS-RIVIÈRES DU 18 SEPTEMBRE AU 27 NOVEMBRE 2011. LE "HAPPENING ARTISTIQUE" PROPOSÉ EST INTIMEMENT LIÉ AU DON, SOUS DIFFÉRENTES FORMES, ET JUMELÉ À UNE LEVÉE DE FONDS POUR SOUTENIR ET PERMETTRE LA TENUE D’ACTIVITÉS ARTISTIQUES.

    L’EXPOSITION GREFFONS SE POURSUIT JUSQU’AU 11 DÉCEMBRE 2011

  • 18Septembre

    En attente de déplacement

    Du 18 Septembre 2011 au 30 Octobre 2011

    Jean-Pierre gaudreau

    avec la participation du festival international de la poésie

    Techniques mixtes

    « Il pleut. Dans une nature oubliée, des orignaux se préparent à plier bagage pendant que des bancs de poissons, en perte de repères, transitent entre ciel et ciel. Il y a aussi un cactus de provenance inconnue qui se fossilise en attendant de savoir où aller. En silence et bien ordonnés en un rang serré, des diables attendent les autorisations nécessaires pour effectuer leurs premiers déplacements. » Après avoir inauguré, au printemps dernier, un projet d’intégration des arts à l’architecture au musée Boréalis, Jean-Pierre Gaudreau a senti le besoin de délaisser momentanément les contraintes de rigidités associées au verre et à l’aluminium afin de s’exprimer dans une matière plus souple et chaleureuse. Pour rester en lien avec sa thématique narrative, il a décidé de travailler avec des matériaux qui sont généralement associés au déménagement tels que, boîtes, papier d’emballage, carton, caisses, etc. Il en résulte une série de sculptures installations où une nature insolite se retrouve en attente de déplacement.

  • 18Septembre

    Frozen in time

    Du 18 Septembre 2011 au 30 Octobre 2011

    Nathalie Daoust

    CE PROJET A ÉTÉ RÉALISÉ À L’OCCASION D’UNE RÉSIDENCE DE SIX MOIS EN SUISSE FINANCÉ PAR UNE BOURSE DU CONSEIL DES ARTS ET DES LETTRES DU QUÉBEC, AVEC LE PATRONAGE DE LA FONDATION CHRISTOPH MERIAN.

    LORS DE SON SÉJOUR, L’ARTISTE A ÉTÉ FRAPPÉE PAR LA PERMANENCE ET L’INTEMPORALITÉ DES ALPES, AINSI QUE PAR LEUR PERFECTION. ELLE A VOULU PHOTOGRAPHIER L’AMBIANCE DE TEMPS SUSPENDU POUR SAUVEGARDER LE SOUVENIR DE MOMENTS UNIQUES. ET C’EST NON SEULEMENT LA MÉMOIRE DU LIEU QU’ELLE A VOULU GARDER, MAIS ÉGALEMENT CELLE DE SON ÉTAT D’ESPRIT AU MOMENT DU DÉCLENCHEMENT : CELUI DE QUELQU’UN QUI SE SENT IMMOBILISÉ DANS LE TEMPS, MAIS QUI A ÉGALEMENT L’IMPRESSION DE SE TROUVER DANS UN MONDE IRRÉEL. CE SENTIMENT EST NÉ DU MALAISE RESSENTI FACE À DES PAYSAGES QUI LUI SEMBLAIENT TROP PARFAITS...

  • 19Juin

    Biennale internationale d'estampe contemporaine de Trois-Rivières

    Du 19 Juin 2011 au 5 Septembre 2011

    7e BIEC

    La 7e BIEC offre un record de diversité culturelle: 52 artistes provenant de 26 pays. Les quelque 300 œuvres exposées permettent de découvrir les recherches et les démarches d’estampiers du monde entier, des œuvres représentatives d’univers artistiques fascinants et distinctifs. Les œuvres sont réparties dans les quatre lieux d’exposition selon des thèmes, qui sont comme des clés pour accéder au cœur du travail de chaque artiste: histoire humaine, critique sociale, portrait et autoportrait, monde matériel et immatériel, territoire urbain, etc.

    www.biectr.ca

  • 17Avril

    Mu

    Du 17 Avril 2011 au 29 Mai 2011

    SUZANNE LAFRANCE

    Le corpus de dessins proposé présente des enfants captés par un événement soudain. La situation dans laquelle ils se trouvent renvoie à un instant de l’ordre de l’imprévisible, de l’inattendu, de l’inconcevable. Suzanne Lafrance a travaillé sur le corps contenu et saisi dans un événement. Les dessins présentent des têtes et des corps d’enfants, conscients peu à peu, en éveil. Ils apparaissent comme de petits témoins, inquiets et étonnés, prêts ou non à considérer le monde. Sur fond blanc, dans un temps suspendu, ébloui, l’artiste a mis l’accent sur le visage des enfants - partie du corps la plus individualisée – et sur la tête – siège de la pensée – tandis que les autres parties corporelles sont simplement esquissées. La représentation des enfants, récurrente dans son travail, permet à l’artiste de souligner la part sans mot (muette) en nous, le caractère indicible et inaudible de certains événements et aussi la réserve d’énergie créatrice.

  • 17Avril

    Vie urbaine - Vie Souterraine

    Du 17 Avril 2011 au 29 Mai 2011

    Renée duRocher

    peinture

    Renée duRocher travaille sa peinture en séquence, souvent sous forme de polyptyque et par des compositions élaborées transitant entre les modes de la figuration et de l’abstraction. L’éclat de la couleur franche juxtaposé aux contrastes nuancés apportent une touche dynamique aux compositions structurées et narratives. Car bien que l’artiste explore incessamment des avenues inédites au plan formel, elle préserve cet aspect qui la caractérise, soit la faculté d’évoquer le récit. Un récit qui a grandement fait état du passé, qui désormais, fait état du présent et de l’avenir en laissant davantage place au langage de l’abstraction. Voilà une transition audacieuse que Renée duRocher explore avec justesse en laissant transparaître une fine concordance avec la nature de l’ensemble de son œuvre.

  • 13Février

    Arrêt sur enfance

    Du 13 Février 2011 au 3 Avril 2011

    Françoise Belu et Suzanne Blouin


    techniques mixtes et installation

    Une thématique semblable, celles des blessures de l’enfance et une conception identique de l’art actuel ont amené Françoise Belu et Suzanne Blouin à collaborer dans ce projet. Arrêt sur l’image des autres… Ayant de la difficulté à travailler avec une photo d’elle-même, Françoise Belu a sollicité des photos d’enfants, fournies par des personnes de son entourage. Une vingtaine de boîtes noires sont nées avec une silhouette enfantine qui s’infiltre dans chacune d’elles. Pour sa part, Suzanne Blouin propose Arrêt sur la même image… L’image, grandeur nature, douze fois répétée, de la « petite Suzanne » d’un an et demi, a été abandonnée/photographiée à différents endroits. Différentes stratégies de survie ont été développées: l’isolement, la multiplication, le mariage, les déplacements…

  • 13Février

    La vie au fond d'une malle

    Du 13 Février 2011 au 3 Avril 2011

    Dominique Laquerre

    en collaboration avec Carl Raymond

    installation

    Dominique Laquerre continue d’explorer les liens que nous tissons avec le territoire et les traces qui balisent la mémoire. Entre 1850 et 1930, plus d'un demi million de Canadiens français ont migré aux Etats-Unis en quête d’une vie meilleure. Ayant pour point de départ une anecdote et des documents bien réels, « La vie au fond d’une malle » est une méditation plus large sur l’expérience de la migration. Grâce à la collaboration du vidéaste Carl Raymond, l’exposition s’articule en divers tableaux comme autant de fictions et de réminiscences de l'anecdote de départ.

  • 07Novembre

    La virginité du regard

    Du 7 Novembre 2010 au 19 Décembre 2010

    Geneviève Baril

    Sculpture

    Depuis quelques années, par la sculpture et l’image numérique, l’artiste trifluvienne Geneviève Baril poursuit une recherche sur le concept d’identité féminine. Elle est à la recherche constante de l’élémentaire, de l’originel, du point zéro. Comme l’archéologue, elle fouille, creuse les stratifications humaines pour mieux avancer et actualiser l’œuvre. L’artiste puise son inspiration dans tout ce qui apparaît comme image archétypale. Elle y prélève les éléments qui dans son propre imaginaire rencontrent un écho particulier. Sa méthodologie de travail implique la fragmentation, la répétition et l’accumulation d’une même matière.

  • 07Novembre

    Récit / Récif

    Du 7 Novembre 2010 au 19 Décembre 2010

    Laurent Gagnon

    Sculpture

    « Par delà les îles…une rencontre…un concept et quoi d’autre, sinon un archipel?»

    La pratique artistique de Laurent Gagnon se fonde sur la rencontre d’objets «trouvés» comme source d’inspiration. Dans le projet présenté, les œuvres résultent d’une idée directrice qui a orienté la réalisation, jouxtée aux improvisations spontanées attisées par la manipulation et le «bricolage» de trouvailles simples.

  • 19Septembre

    Le grand silence

    Du 19 Septembre 2010 au 24 Octobre 2010

    Mylène Gervais

    Installation

    avec la participation de monique Juteau


    Dans le cadre de l'exposition territoriale La mort... Des expositions à vivre
    Dans le cadre du Festival International de la Poésie (1er – 10 octobre 2010)

    Une série d’œuvres sous forme installative suggère une réflexion quant à la valeur de la vie humaine en 2010, alors que des milliers de corps se retrouvent exposés régulièrement sur nos écrans de télévision. Est-ce devenu banal alors même que la mort demeure tellement tabou?
  • 19Septembre

    LA DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’HOMME

    Du 19 Septembre 2010 au 24 Octobre 2010

    Elyse Proulx

    Techniques mixtes

    Dans le cadre de l'exposition territoriale La mort... des expositions à vivre.

    La lecture de la Charte des droits et libertés de l’homme suscite beaucoup d’émotions. À l’aide de la mise en scène, de la calligraphie, de la couleur et l’ajout de dessin par l’artiste, les spectateurs sont confrontés à vivre l’intensité et la profondeur de cet important texte.
  • 21Mai

    Biennale nationale de sculpture contemporaine 2010

    Du 21 Mai 2010 au 5 Septembre 2010

    Trompe l'oeil au cube

    Trompe l'oeil au cube aux limites du vrai et du faux

    TROMPE-L’OEILAU CUBE

    AUX LIMITES DU VRAI ET DU FAUX

    CETTE THÉMATIQUE EST UN QUESTIONNEMENT SUR LA SPATIALITÉ DES LIEUX DANS UNE PERSPECTIVE SENSUALISTE, MOUVANTE ET PLURIELLE. L’UN DES ASPECTS DU TROMPE-L’ŒIL EST DE CRÉER PAR DES STRATÉGIES TROMPEUSES UN SENTIMENT D’ESPACE. NOUS SOUHAITONS PAR CETTE PROBLÉMATIQUE, DÉTOURNER L’AMBITION RÉALISTE DU TROMPE-L’ŒIL QUI COMPORTE ICI UNE PART DE LEURRE, DE DOUTE, DE FICTION, DE FAUX PROPOSÉ DANS L’ESPACE PHYSIQUE ET MENTAL.

  • 11Avril

    LES COULISSES DU POUVOIR

    Du 11 Avril 2010 au 30 Mai 2010

    Winji

    Installation


    Artiste chevronnée du Centre-du-Québec, Winji a à son actif de nombreuses expositions auxquelles s’ajoutent bourses et prix. Sa création se nourrit de la vie, de tout ce qui la passionne, l’intrigue et la questionne. Sa démarche intuitive et imaginative est enracinée dans les domaines des sensations, du ludique, de la poésie et de la fiction. Toutes les étapes de sa création se trouvent sous l’égide du ludique. Celui-ci devient son matériau de prédilection, une poésie, un mode de communication, une référence, un repère. Winji met en scène sa prise de position et commente ironiquement son constat face à des situations ou à des événements incongrus. Elle dépeint une affliction face à notre monde toujours guidé par l’appât du gain au détriment de toutes autres considérations.

  • 11Avril

    Ces grandes choses dans les petites choses

    Du 11 Avril 2010 au 30 Mai 2010

    François Mathieu

    SPÉCIALISÉ EN PHILOSOPHIE, EN ART ET EN ÉTUDES QUÉBÉCOISES, CET ARTISTE, DU COMTÉ DE LOTBINIÈRE, A EU L’OCCASION DE PRÉSENTER SES OEUVRES À DIFFÉRENTS ENDROITS AU PAYS. PLUSIEURS DE SES CRÉATIONS FONT PARTIE DE L’ART PUBLIC ET SE RETROUVENT DANS DES COLLECTIONS PUBLIQUES. RÉCIPIENDAIRE À PLUSIEURS REPRISES, IL A ÉGALEMENT OBTENU DES BOURSES DU CONSEIL DES ARTS ET DES LETTRES DU QUÉBEC ET DU CONSEIL DES ARTS DU CANADA. COMME L’EXPRIME L’ARTISTE DANS SES CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES "QUAND LES GRANDS MYSTÈRES DU MONDE REFUSENT DE SE LAISSER PÉNÉTRER, PEUT-ÊTRE N’Y A-T-IL LÀ QU’UN SIMPLE MALENTENDU. ESSAYONS DONC UN PEU DE SUPPOSER QUE CES MYSTÈRES ET BIEN D’AUTRES SÉJOURNENT DANS DES MATÉRIAUX QU’IL NOUS SUFFIRA D’APPRÉHENDER. VU AINSI, C’EST ARMÉ D’OUTILS DE SCULPTURE QU’IL SERA POSSIBLE D’ENTRER DANS LES CHOSES POUR MIEUX SAISIR…"

  • 14Février

    Antarctica, espace(s) de fragilité

    Du 14 Février 2010 au 28 Mars 2010

    Antarctica est un projet artistique s’articulant autour des préoccupations environnementales de trois artistes provenant de deux pays situés aux antipodes des Amériques. Les trois artistes présentent ici leur interprétation de la fragilité humaine et d’un territoire réputé inhumain; le Pôle Sud.

    Antarctica est une initiative qui s’inscrit dans le cadre de l’Année internationale polaire 2007 2009.

  • 08Novembre

    r3 / 3R L’URAV et ses invités

    Du 8 Novembre 2009 au 13 Décembre 2009

    L’URAV et ses invités Exposition collective

    L’URAV et ses invités Exposition collective


  • 20Septembre

    40 ans de photographie

    Du 20 Septembre 2009 au 25 Octobre 2009

    Robert Myrand

    L’exposition rétrospective est une sélection d’images parmi les 45 000 négatifs réalisés depuis 1969. Les photos plus anciennes impliquent un tirage de négatifs argentiques qui sont numérisés, traités en monochrome et virés au sépia. Les images plus récentes, réalisées depuis 2006 à l’aide d’un appareil numérique, sont traitées en monochrome et virées au sépia ou au sélénium dans un logiciel de traitement de l’image. Le rendu final se rapproche de la photo ancienne en « noir et blanc » virée au sépia et au sélénium. Les thèmes privilégiés de l’artiste sont les vitrines, les réflexions, les écrans, les vidéogrammes, les portraits et les paysages.


  • 20Septembre

    L’été des indiens

    Du 20 Septembre 2009 au 25 Octobre 2009

    Guillaume Massicotte

    Les brumes du Saint-Laurent, les sirènes de bateaux, la centrale nucléaire, les distractions et la famille sont sources d’inspiration. Le quotidien devient l’ancrage du processus de création de l’artiste. L’approche visuelle qu’il utilise est avant tout figurative. Il collectionne des surfaces usagées sur lesquelles il intervient en utilisant différentes techniques comme la peinture, la sérigraphie, l’estampe et autres. Ses tableaux sont le résultat d’associations, d’amalgames de scènes déjà existantes, qui conjugués ensemble donne vie à une autre mise en scène. Ces rencontres font naître une impression entre saleté et légèreté.

  • 21Juin

    Biennale internationale d'estampe contemporaine

    Du 21 Juin 2009 au 6 Septembre 2009

    6e édition 52 artistes de 23 pays présentent à Trois-Rivières les œuvres les plus actuelles dans le domaine de l’estampe.
  • 10Avril

    D'après nature

    Du 10 Avril 2009 au 31 Mai 2009

    Suzie Allen

    Techniques mixtes

    L’univers des plantes me fascine depuis toujours et cet émerveillement ne cesse de grandir. Que ce soit une tête de chrysanthème en train de s’effriter, une feuille devenue dentelle ou encore de graciles herbacés, ces véritables petits trésors légués par la nature me sont apparus comme en attente d’un autre destin

  • 15Avril

    Géopoésie urbaine

    Du 15 Avril 2009 au 31 Mai 2009

    Élisabeth Mathieu

    Installation et techniques mixtes

    « …la culture, la poésie et l’écologie sont en substance des alliés ayant une convergence et une finalité communes : la continuité de la vie sur terre. »
    Robert Juarroz



    Telle une architecte paysagiste, je conçois des parcours verdoyants pour flâneurs attentifs en quête de nouveaux sentiers qui les mèneront aux quatre coins d’un jardin intime, ludique et poétique. Dans mes œuvres, l’imaginaire rythme avec la nature dans un monde de formes et de textures. Combinée à la représentation des quatre éléments de la nature, l’utilisation du motif de feuille est un défi et devient un prétexte à développer un outil graphique unique et différent. Il se transforme selon les projets : en paysage, en chien, en bateau, en ballon-terre, etc. Autochtone de mon propre territoire visuel, la feuillagiste que je suis devenue glane au hasard de ses promenades des écofacts et construit son parcours créateur.

  • 15Février

    Richard NORMANDIN

    Du 15 Février 2009 au 5 Avril 2009

    Allégorie

    Bas-relief, support de bois, techniques mixtes

    En associant les effets lyriques à une structure ordonnée,
    au centre de laquelle s’intègre des objets de récupération,
    l’artiste tente de susciter une ambivalence donnant naissance
    à un bas-relief, d’où s’entremêlent l’abstraction et la figuration.

  • 15Février

    Lieux communs

    Nelson Gagné, Suzanne Gagné, Mylène Gervais, Jacques Lottinville, Élyse Proulx

  • 09Novembre

    Les citoyens anonymes

    Du 9 Novembre 2008 au 14 Décembre 2008

    Gisèle Normandin

    Selon l’astrophysicien Fritjof Capra, l’univers est un tissu dynamique d’événements interdépendants.* Ma démarche se veut donc une projection dans cet univers que je parcours pour en saisir les signaux, les plans de conscience, les mondes parallèles, et je donne à voir simultanément les architectures du cosmos et les architectures humaines. Cloisons, sphères, grilles, engrenages, vibrations et personnages sont présentés de façon semblable, en aplats ou en reliefs car ils proviennent de la même matière primitive.

    C’est aussi mon questionnement sur la place de l’être humain dans le temps et dans l’espace. C’est ma réflexion sur son identité, son intériorité ; sur le rôle qu’il se donne dans le territoire qu’il occupe ; sur son dialogue, son interaction avec cette matière énergétique et universelle dont il est imprégné ; et finalement, sur sa continuité dans le cosmos, même dans sa rupture avec sa vie, au-delà de cette rupture, dans le tissu… L’être humain y est senti non pas comme un sujet mais comme un motif répété, une parcelle dans un concert de variations, d’atmosphères et de sites. Sans nom, sans identité ou les possédant toutes, il est d’une espèce porteuse de mémoire. Une mémoire ancestrale, une mémoire universelle et collective qui, provenant d’une dimension non visible, se matérialise et se déploie dans le tableau pour s’y livrer au regard.

  • 09Novembre

    Diptyques

    Du 9 Novembre 2008 au 14 Décembre 2008

    Sean Rudman

    Ma série “Jeunes Artistes” (Young Artists) remonte au début de ma carrière. L’artiste est dépeint dans le cours de ses activités mondaines qui composent la pratique d’art dans le studio. Leur activité est délibérément dénudée de drame ou de “l’héroïsme” qui fait partie de la pratique traditionnelle des artistes représentant leur studio. J’utilise le format diptyque pour poser, entre d’autres, la pertinence des questions entre l’abstraction et la figuration qui ont propulsé la lutte quotidienne des jeunes artistes durant une grande partie du 20e siècle. Le panneau gauche de chaque diptyque démontre une mise en scène en noir et blanc d’un jeune artiste au travail. Le panneau de droite présente le tableau que cet artiste pourrait être en train de peindre. La relation entre figure, abstraction, et la substance même de la peinture pose une question ouverte concernant la révélance, non seulement l’action de peindre, mais du processus d’une quête solitaire vers l’art dans le contexte d’une société hyper connectée.

  • 14Septembre

    Ces lieux qui nous habitent

    Du 14 Septembre 2008 au 26 Octobre 2008

    Danièle Frenette

    L’artiste exploite l’intime comme lieu de création. Elle peint des univers puisés à même la nature environnante, provoque le dépaysement pour accéder à notre rapport à « l’Intime ». L’artiste tend à susciter chez l’observateur l’émotion qui a fait naître le tableau. Elle révèle de manière intimiste comment les lieux sont constitutifs de soi et fragmentaires de notre histoire et de nos souvenirs. Ses dernières recherches artistiques ont été l’occasion d’expérimenter et de développer une approche particulière de l’encaustique et les techniques mixtes.

  • 14Septembre

    Entrez chez Lasnier

    Du 14 Septembre 2008 au 26 Octobre 2008

    Raymond Lasnier (1924-1968), exposition rétrospective

    L’exposition rétrospective, présentée à la Galerie d’art du Parc, au Centre d’exposition Raymond-Lasnier et au Musée Pierre-Boucher, retrace par thématique la production artistique de Raymond Lasnier. Elle souligne également le 40e anniversaire de son décès.

  • 15Juin

    Biennale nationale de sculpture contemporaine

    Du 15 Juin 2008 au 31 Août 2008

    Dompteurs d'orages/Matériaux insoupçonnés

    LA BIENNALE NATIONALE DE SCULPTURE CONTEMPORAINE PRÉSENTERA SON 3IÈME ÉVÉNEMENT DU 15 JUIN AU 31 AOÛT 2008 DANS PLUSIEURS CENTRES D'EXPOSITION DE TROIS-RIVIÈRES.

  • 06Avril

    Marilyse GOULET

    Du 6 Avril 2008 au 1 Juin 2008

    Errance nocturne

    En tant qu’artiste, j’œuvre dans le domaine de l’estampe. Mon expression repose en grande partie sur la manipulation de la matière et des effets provoqués par mes divers outils. À une époque où tout se fait tellement vite, les techniques d’impressions me permettent de garder un certain contact avec mes origines. Fascinée par l’héritage culturel je questionne par la pratique de l’estampe les relations qu’entretiennent aujourd’hui l’humain avec la nature ainsi que la manière dont il conçoit et matérialise sa cohabitation avec elle.

  • 06Avril

    Martine Savard

    Du 6 Avril 2008 au 1 Juin 2008

    Et pourtant dans le monde il y a…la grimace impolie et c’est le problème

    Ma peinture change. Depuis un an elle a changé, et depuis dix ans. Ce changement se passe au quotidien, imperceptible et pourtant vite tangible avec l’accumulation des réflexions et des décisions opératoires qui jalonnent ma pratique picturale. Chaque jour je sens qu’il reste quelque chose que je n’ai pas pu exprimer tout à fait avec les moyens de la veille, et puisque le désir de l’exprimer reste entier, je dois réactualiser mes moyens de le faire. Aussi mes savoir-faire picturaux changent-ils constamment au gré de la nécessité de dire ce qui reste à dire. Mais dire à propos de quoi? L’être que je suis devenu au fil du temps passé à peindre, cet être particulier consiste à filtrer, réfléchir puis recycler en peinture les aspects importants de la vie. Eh oui! mon action première dans le monde est de peindre, et cette action canalise tout ce qui me touche. C’est peut-être ce questionnement existentiel qui m’a conduite à traiter du corps. Les objets du quotidien, l’Internet, la radio, la poésie et les médias m’ont successivement fourni en thèmes ces dernières années, mais au delà des thèmes particuliers qui caractérisent chaque grande étape de ma recherche, le grand thème du rapport au monde physique, et en particulier au visuel, permane. Dans la peinture de la dernière tranche les personnages sont consistants, vraisemblables au premier regard, puis un disfonctionnement apparaît : leur mimétisme implose. Par exemple dans le tableau « Et pourtant dans le monde il y a la grimace impolie et c’est le problème » la jambe de gauche du personnage est traitée en volume mais la droite semble s’aplatir comme un tissu vide. Dans le tableau « et pourtant dans le monde il y a des pierres de gué qui aident à traverser la vie à petits sauts » le bâton que le personnage tient dans son dos peut être interprété comme lui traversant le corps et devenant sa garde d’épée ou son pénis. Il ne s’agit pas d’une logique à tiers exclu, il s’agit plutôt d’un système ouvert dans lequel l’ambiguïté sert de moteur et génère la suite. Chaque tableau se réfère à des formes présentes dans un tableau antérieur mais resituées ou reconstextualisées dans le problème particulier qui se joue là, dans son propre espace.

    Comment la position qui consiste à faire de la peinture dans le monde pourrait-elle éluder la question de savoir ce que la peinture fait dans le monde?
  • 17Février

    Les archives médicales Hokes

    Du 17 Février 2008 au 23 Mars 2008

    BEAUVAIS LYONS

    BEAUVAIS LYONS est professeur d’estampe depuis 1985 à l’université du Tennessee à Knoxville (E.-U). L’artiste est diplômé (1980) de l’univerité du Wisconsin-Madison et a fait ses études supérieures à l’université d’Arizona (E-U).

    Ses expositions individuelles ont été diffusées dans plus que 50 galeries et Musées à travers les Etats Unies et à l’étranger.

    Ses estampes font parties de plusieurs collections : Smithsonian Museum of American Art, Washington, DC; le Whitney Museum of American Art, New York, NY et le Philadelphia Museum of Art, Philadelphia. PA.

    En 2002 il a reçu un International de l’estampe à Berlin et Poznañ en septembre 2005.

    Pour plus d'information sur l’artiste, consulter son site URL (web.utk.edu/~blyons)

  • 17Février

    Mémorial - suites lumineuses

    Du 17 Février 2008 au 23 Mars 2008

    Sylvie Gosselin et Luc Prairie

    Installation

    L'exposition Mémorial — suites lumineuses a été créée en 2006. L'originalité de ce projet réside dans la rencontre de deux sensibilités artistiques, celle de Sylvie Gosselin, artiste visuelle et celle de Luc Prairie, concepteur d'éclairage.

    Dans le cas de cette exposition, il faut mentionner d'entrée de jeu que la lumière n'a pas pour simple fonction d'éclairer les œuvres elle fait partie intégrante des créations. Elle en est l'un des matériaux. C'est ainsi que les artistes ont collaboré tout au long du processus de réalisation, tissant une grande complicité entre les objets et la lumière, entre l'opaque et le transparent, entre le tangible et l'intangible.

  • 17Février

    Isabelle GAUVIN

    Du 17 Février 2008 au 23 Mars 2008

    L'échiquier des sourds

    L'échiquier des sourds

    L’Échiquier des sourds, une installation de l’artiste trifluvienne Isabelle Gauvin, met en lumière l’importance de la communication et le manque de proximité entre les individus d’une même collectivité. L’œuvre est basée sur le témoignage de gens vivant des difficultés de communication, soit, des personnes sourdes ou en processus d’alphabétisation. Ces mêmes participants sont représentés en tant que pièces d’échec disposées sur cet échiquier nouveau genre à travers lequel le spectateur peut s’y promener. Ce faisant, l’oeuvre propose une réflexion sur nos propres modes de communication puisque le monde apparaît souvent comme un jeu d’échec où chacun est confiné à son carré blanc ou noir, de peur d’entrer en contact avec l’autre

  • 04Novembre

    Femmes à l'oeuvre

    Du 4 Novembre 2007 au 16 Décembre 2007

  • 16Septembre

    La mémoire habitable

    Du 16 Septembre 2007 au 21 Octobre 2007

    Roberto Rodriguez

    Invité à la Galerie d'art du Parc en collaboration avec l'Atelier Silex où il a occupé une résidence d'artiste à l'automne 2006, l'artiste mexicain Roberto Rodriguez possède une carrière d'envergure internationale. Il a réalisé de nombreuses expositions individuelles et collectives au Mexique et dans plusieurs autres pays, dont le Canada. Il a également participé à de nombreux symposiums de sculpture notamment au Mexique, au Japon, au Brésil et en Bulgarie.

  • 16Septembre

    Saint-Laurent de l’Énergie

    Du 16 Septembre 2007 au 21 Octobre 2007

    Remigio Valdés de Hoyos.

    Organisée dans le cadre du Festival International de la Poésie de Trois-Rivières, en collaboration avec le Consulat du Mexique, l'exposition Saint-Laurent de l'Énergierassemble les œuvres de l'artiste Mexicain vivant maintenant à Montréal, Remigio Valdés de Hoyos.

    Cet artiste polyvalent né à Monterrey au Mexique poursuit une carrière internationale très active. Dès l'âge de treize ans, autodidacte, il entre en contact avec le domaine de l'art avant de faire des études en architecture. Cependant, depuis 1975 il se consacre entièrement aux arts plastiques et entreprend une production très diversifiée.

  • 17Juin

    Cœurs sensibles, ne pas s’abstenir

    Du 17 Juin 2007 au 2 Septembre 2007

    La Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières (BIEC), sous la présidence d’honneur de Monique et Robert Parizeau, présente des œuvres de 57 artistes en provenance de 17 pays, dans quatre centres d’expositions de Trois-Rivières : La Galerie d’art du Parc, le Centre d’exposition Raymond-Lasnier, la Maison Hertel-de-la-Fresnière et l’ancienne gare ferroviaire de Trois-Rivières. L’exposition se tient du 17 juin au 2 septembre 2007, du mardi au dimanche de 12 H à 17 H .
  • 01Avril

    Fragments II

    Du 1 Avril 2007 au 27 Mai 2007

    Alejandra Basañes est née dans les Andes du sud où se côtoient beauté et tragédie (les "vols de la mort" ont bien tué des centaines d'opposants à la dictature militaire en Argentine). Elle nous propose une lecture de l'histoire, une vision peu banale mais sensible où elle prend position devant certaines réalités de chaque société. Sociétés où "barbarie" et "civilisation" se sont reflétées dans des agissements qui font l'histoire. En élaborant et développant toujours son sujet, la recherche d`une identité latino-américaine, l'artiste se retrouve devant un thème d'actualité angoissant, répété dans le temps comme dans l'espace. Cette actualité se dévoile dans son Amérique du Sud aussi bien que dans n'importe quelle partie du monde. Le thème de l'identité est un leitmotiv dans la démarche de l'artiste. Elle nous propose donc, une vision identitaire fluide, ouverte. Alejandra Basañes vit et travaille à Trois-Rivières, elle est membre active de l'Atelier Presse Papier.
  • 01Avril

    Masse critique

    Du 1 Avril 2007 au 27 Mai 2007

    Avec ses gravures au burin sur cuivre, Pierre Martin (dit " EGIDE ") tente d'accéder à la compréhension de l'Energie qui se cache derrière la (les) réalité(s) : celle de l'électricité, du corps humain ou des constellations. Au centre de sa volonté d'unifier des univers infiniment petits (les cellules) avec les infiniment grands (les galaxies) se trouve le questionnement récurrent de la provenance de l'Existence humaine, la nature de ses relations avec l'univers, ainsi que de son positionnement à l'intérieur de la société qu'elle a créée. Questionnement aussi sur les problèmes physiques, spirituels et mentaux qu'entraîne le surpeuplement d'une planète qui souffre sous les yeux apitoyés de grands êtres invisibles et bienveillants. Deux séries se côtoient dans cette exposition : deux faces d'une même pièce.
  • 11Février

    Mouvements giratoires

    Du 11 Février 2007 au 18 Mars 2007

    Elisabeth Picard

    Elisabeth Picard est fascinée par l’expérience mystique que peuvent provoquer certaines œuvres d’art. Son travail consiste à comprendre comment les aspects matériels et formels peuvent élever l’objet à une dimension spirituelle. Elle s’intéresse à la transcendance que provoque l’art sacré dans le sens où il suscite une recherche de l’absolu et une vision sublimée de l’univers.

  • 11Février

    Objets de rencontres

    Du 11 Février 2007 au 18 Mars 2007

    FERNANDE FOREST

    Marcher des criques, des anses, des baies

    À la recherche d’un objet,

    Le prendre, le sortir de son lit

    Le marier au paysage ...

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant