09Novembre

gisèle normandin

Du 9 Novembre au 14 Décembre 2008

Les citoyens anonymes

Démarche artistique

Selon l’astrophysicien Fritjof Capra, l’univers est un tissu dynamique d’événements interdépendants.*  Ma démarche se veut donc une projection dans cet univers que je parcours pour en saisir les signaux, les plans de conscience, les mondes parallèles, et je donne à voir simultanément les architectures du cosmos et les architectures humaines. Cloisons, sphères, grilles, engrenages, vibrations et personnages sont présentés de façon semblable, en aplats ou en reliefs car ils proviennent de la même matière primitive.

 

                C’est aussi mon questionnement sur la place de l’être humain dans le temps et dans l’espace. C’est ma réflexion sur son identité, son intériorité ; sur le rôle qu’il se donne dans le territoire qu’il occupe ; sur son dialogue, son interaction avec cette matière énergétique et universelle dont il est imprégné ; et finalement, sur sa continuité dans le cosmos, même dans sa rupture avec sa vie, au-delà de cette rupture, dans le tissu  L’être humain y est senti non pas comme un sujet mais comme un motif répété, une parcelle dans un concert de variations, d’atmosphères et de sites. Sans nom, sans identité ou les possédant toutes, il est d’une espèce porteuse de mémoire.  Une mémoire ancestrale, une mémoire universelle et collective qui, provenant d’une dimension non visible, se matérialise et se déploie dans le tableau pour s’y livrer au regard.

 

                D’un point de vue formel, je fais appel à différents procédés et techniques : peinture, collage, graphisme et matériaux divers. En outre, je travaille sur des supports de bois non préparés dont j’exploite les reliefs et les textures ; j’utilise aussi de la colle chaude pour créer d’autres reliefs, tels des cloisonnements, des structures, des écritures. Mon tableau prend parfois la forme de multiples, d’assemblage ; il peut avoir l’ampleur de la murale ou du tableau moyen, et même du petit format, voire la miniature. Mon support est carré dans la majorité des cas à cause de la symbolique de cette forme ; le carré étant un symbole cosmique, il est l’emblème du monde et de la nature.

 

                J’interroge donc la mémoire, portée par l’écriture, ainsi que la présence humaine dans l’univers et son interrelation constante avec cette matière énergétique qui l’imprègne et dont il est semblable.

 

 

* Capra, Fritjof. Le tao de la physique, ed. Paris : Sand, Paris, 1985

Votre appui nous est essentiel


Faites un don maintenant